Organisée par la Fondation Hardt

Exposition au Musée d’art et d’histoire de la Ville de Genève

Une relation d'amitié entre la Grèce et Genève : J. Capodistrias, C. Pictet de Rochemont, J.-G. Eynard, 200e anniversaire de la déclaration de l'indépendance grecque (1821-2021)

La Fondation Hardt pour l’étude de l’Antiquité classique, dont le siège est à Vandœuvres, a pris l’initiative de proposer une exposition pour commémorer le 200e anniversaire de la déclaration d’indépendance de la Grèce (25 mars 1821). L’exposition est présentée au Musée d’art et d’histoire de la Ville de Genève (MAH) du 15 octobre 2021 au 30 janvier 2022. Intitulée « Une relation d’amitié entre la Grèce et Genève : J. Capodistrias, C. Pictet de Rochemont, J.-G. Eynard », elle retrace la vie et l’œuvre de Jean Capodistrias, Charles Pictet de Rochemont et Jean-Gabriel Eynard. Le financement de l’exposition est assuré grâce à la générosité de plusieurs mécènes.

Les relations entre la Grèce moderne, Genève et la Suisse est illustrée de manière exemplaire par l’amitié entre trois personnalités hors du commun : Jean Capodistrias (1776-1831), originaire de Corfou, Charles Pictet de Rochemont (1755-1824) et Jean-Gabriel Eynard (1775-1863). Les trois hommes ont œuvré à la fois en faveur de la Suisse et de la Grèce.

C’est en effet grâce au soutien du Corfiote, alors ambassadeur du Tsar, que la carte de l’Europe post-napoléonienne a été redessinée aux Congrès de Paris et de Vienne. Pictet a remporté des succès diplomatiques majeurs pour Genève et pour la Suisse. Sans l’aide de Capodistrias, les cantons de Genève, de Vaud et de Berne n’auraient pas eu les contours que nous leur connaissons. On peut dire aussi que Capodistrias a été à l’origine de la déclaration de neutralité de la Suisse.

Après 1827, Capodistrias a été le premier gouverneur (président) de la Grèce indépendante. L’aide du Genevois Jean-Gabriel Eynard, philhellène convaincu, a été décisive pour le financement du jeune État. Cette aide s’est poursuivie après l’assassinat de Capodistrias à Nauplie, en 1831.

Un catalogue richement illustré présente une synthèse historique des relations entre la Suisse et la Grèce à l’époque de la déclaration d’indépendance. Il est édité par la Fondation Hardt, en collaboration avec le Musée d’art et d’histoire, avec l’appui de la Loterie Romande.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Béatrice Blandin, conservatrice des collections d’archéologie classique au MAH, Ferdinand Pajor, vice-directeur de la Société d’histoire de l’art en Suisse, co-commissaire de l’exposition, avec la collaboration de Marie Bagnoud et de Katia Novoa.

Pierre Ducrey, Directeur de la Fondation Hardt


Aujourd'hui

Mardi 19 octobre

°C

Cartes journalières CFF

CFF cartes journalières

Nous contacter